Blog

Retour aux articles

Carnets de l’UX : comment la réalité mixte peut-elle aider les journalistes

Partager

2446

Carnets de l’UX : comment la réalité mixte peut-elle aider les journalistes

Faire fi des potentialités douteuses du Métavers pour s’intéresser aux applications réelles de la réalité mixte

On parle beaucoup de Métavers sur les réseaux sociaux, et on s’emballe beaucoup sur ses potentialités douteuses, mais moi je crois qu’il est beaucoup plus intéressant de regarder ce qui se fait aujourd’hui avec des outils de réalité augmentée ou de réalité virtuelle, avec des expériences concrètes, et des usages potentiels réels, plutôt que de tirer des plans sur la comète et acheter des terrains virtuels des millions d’euros pour un univers qui n’a pas de public. Bref, passons.

Hier, je suis tombé sur cette page du New York Times dans laquelle la joyeuse équipe du New York Times Lab se livre à tout un tas d’expérimentation passionnante sur les outils de réalité augmentée (casque et lunette) pour commencer à travailler sur le reportage 3.0

  • Pouvoir scanner un lieu en 3D et le reconstituer à l’identique dans un espace virtuel
  • Pouvoir ajouter des notes écrites ou orales à ces espaces virtuels
  • Pouvoir retransmettre en temps réel une scène à un public cible

Evidemment, cela reste des expérimentations, mais, même si elles montrent que les véritables applications ne sont pas pour tout de suite, il n’en reste pas moins qu’elles pourraient bien à terme aider les journalistes à créer de nouvelles formes d’informations plus immersives… et donc, pourquoi pas, s’insérer dans le futur Métavers, si jamais un jour il arrive. Mais l’intérêt est surtout de pouvoir permettre de raconter des récits d’une autre manière, dans lequel “le lecteur” (et je mets “lecteur”, alors que sans doute, il ne lira plus grand chose) “vivra” l’actualité en étant plongé en son sein, ce qui sera entièrement nouveau.

Pour le bien de l’information ?

Ça je ne sais pas, car je crois encore profondément à la puissance évocatrice des mots, beaucoup plus enrichissante, nourrissante que n’importe quelle expérience immersive. Les mots, comme je l’ai dit dans mon article précédent, sont bien plus porteurs de sens, de transmission d’information, et de capacité d’évocation que les images, les vidéos ou les réalités virtuelles. Mais il n’empêche qu’il faut essayer.

Et l’UX là dedans ?

Oui, c’est vrai, j’ai oublié d’en parler. Eh bien, là où on voit que l’équipe R&D du New York Times aborde la bonne démarche, c’est que non content d’essayer de tirer parti de nouvelles technologies (une partie de leur équipe est faite de développeurs), celle-ci est intégrée dans une démarche globale de tests utilisateurs.

Ainsi les casques de réalité mixte ont-ils été testés par de nombreux membres de la rédaction pour comprendre leurs réactions, leurs difficultés, leurs remarques par rapport à ces outils.

Une démarche entièrement décrite dans l’article que j’ai déjà cité et que je vous invite à lire (en englais).

Bonne lecture !



Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez notre actualité et plus de contenus sur l’expérience utilisateur.  😉


Auteur
Olivier Sauvage
Olivier Sauvage

Olivier Sauvage également appelé CapitaineCommerce, est un expert e-commerce reconnu et spécialisé dans l'expérience utilisateur digital. Aujourd'hui, il intervient en tant que consultant pour les grands groupes internationaux de retail dans l'optimisation de tous leur canaux de communication digitale mais aussi en tant que conférencier pour les grands événements digitaux.