Blog

Retour aux articles

Expérimenter avec le métavers

Partager

1200

Expérimenter avec le métavers

Carrefour est la marque qui semble avoir pris une des positions les plus avancées dans la recherche de l’exploitation du Métavers… Au moins, on ne pourra pas lui reprocher de tenter des choses… même si, de notre point de vue, les résultats publiés tombent franchement à l’eau.

On se souvient de la séance de recrutement avec Mr Bompard, PDG du Groupe… et maintenant, il y a cette aventure virtuelle avec Mr Propre. (Explications sur Republik Retail)

C’est sans doute très intéressant d’un point de vue marketing, même si j’ai un peu du mal à saisir la finalité de ces incursions dans le Métavers dont on garde quand même l’impression qu’il s’agit plus de coups de comm’ que de véritables intentions d’explorer de nouveaux usages.

Évidemment, ça n’est peut-être pas le but de Carrefour, mais, tant qu’à essayer de faire le buzz, autant le faire en étonnant les gens et en récoltant l’aval de la communauté numérique française… ce qui pour l’instant, au vu des sarcasmes et moqueries qui accueillent chaque tentative, n’est pas le cas.

Or, je pense qu’il y a vraiment de nouvelles choses à faire, mais peut-être en étant un peu plus audacieux et en essayant vraiment de proposer de la nouveauté. Bien que, je me demande au fond, s’il n’est pas encore un peu trop tôt pour s’intéresser réellement au sujet du Métavers, puisque, pour l’instant, il n’y a pas de Métavers… juste des mondes virtuels disparates, non connectés entre eux, non immersifs, puisque pouvant tous être utilisés sans casque de VR… et cela pose donc vraiment la question, la fameuse, du time-to-market…

Pour autant, on est en droit de faire de la recherche… et dans un métier comme celui de la grande distribution, on est en droit de s’interroger sur les apports potentiels de mondes virtuels immersifs… même s’il n’y a pas encore de public pour ça…

Peut-être faudrait-il alors s’orienter dans des directions différentes ?

1 – Quels nouveaux services pourrai-je imaginer pour mieux servir mes clients dans un contexte de plus en plus fort de transition écologique ? Et là, je pense qu’il y a sûrement des trucs à trouver.

2 – Tant qu’à m’immerger dans des univers plutôt orientés gaming et réseaux sociaux, comment pourrais-je ne pas innover en lançant mon propre univers, détaché de la marque Carrefour, comme un basculement vers un nouveau métier, en tentant de faire ce que n’ont jamais réussi à faire les marques européennes un nouveau réseau social ? Il me semble qu’à ce stade, même si Meta met le paquet là dessus, ça soit encore possible… Et Carrefour en aurait peut-être la force financière.

Autrement, je ne vois pas… et je ne vois pas l’intérêt d’essayer juste de transposer en 3D des choses qui fonctionnent déjà très bien en “2D” aujourd’hui, dans l’ancien Web 🙂



Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez notre actualité et plus de contenus sur l’expérience utilisateur.  😉


Auteur
Olivier Sauvage
Olivier Sauvage

Olivier Sauvage également appelé CapitaineCommerce, est un expert e-commerce reconnu et spécialisé dans l'expérience utilisateur digital. Aujourd'hui, il intervient en tant que consultant pour les grands groupes internationaux de retail dans l'optimisation de tous leur canaux de communication digitale mais aussi en tant que conférencier pour les grands événements digitaux.