Blog

Retour aux articles

Google assistant parle comme un vrai humain. Et alors ?

Partager

3822

Google assistant parle comme un vrai humain. Et alors ?

Une démonstration de dialogue homme/machine bluffante !

Tout le monde a été bluffé hier, et sera encore bluffé pendant quelques jours, par l’incroyable démo que Google nous a offert lors de sa keynote. Une prise de rendez-vous téléphonique par Google Assistant avec une vraie employée d’un vrai salon de coiffure.

Bluffant, parce que, apparemment la personne en face, celle du salon de coiffure, n’a pris conscience à aucun moment qu’elle parlait avec une machine.

Bluffant, parce que le dialogue était d’une fluidité qu’aucune machine du marché actuellement n’est capable d’obtenir.

Bluffant, parce qu’aucun accroc ne s’est glissé dans la conversation, Google Assistant comprenant tout ce que lui disait la personne du salon de coiffure, jusqu’à ses intonations de voix.

Bluffant, surtout par la capacité des gens de la Sillicon Valley a nous éblouir avec des démonstrations, à mon avis, loin des réalités du marché, mais si impressionnantes et réussies qu’on en oublie, justement, que ça ne sont que des démonstrations. Et si vous avez un doute là dessus, relisez un peu les articles sur la première démo de l’Iphone en 2007 par Steve Jobs qui n’avait été en réalité qu’un énorme bricolage, car rien, de rien, ne fonctionnait en vrai sur l’iPhone ce jour là.

Cette technologie verra-t-elle vraiment le jour sur le marché ?

Mais au delà de cet effet publicitaire, faut-il dès lors quand même s’interroger sur les promesses d’une telle technologie et croire qu’elle envahira les plateaux téléphoniques des services de relation client d’ici quelques années ?

C’est, en fait, plus que certain. La phase de maturation sera longue, car parler comme un humain demande beaucoup d’apprentissage, et aussi beaucoup de puissance machine. Et je ne suis pas sûr que nous en soyons déjà à ce stade d’industrialisation de la parole humaine. Mais oui, on peut le croire, demain, nous nous adresserons en grande partie à des machines dans nos relations avec les marchands ou les services publics.

Mais le changement sera long et progressif, plutôt que brutal, comme beaucoup pensent le croire.

D’abord, pour des raisons de résistances humaine. On ne va pas jeter à la poubelle des milliers de jobs comme cela (en tout cas, il faut l’espérer). Et d’autre part, parce que la technologie de reconnaissance vocale et de parole progresse par petits pas plutôt que par à-coups. Et enfin, parce qu’il est probable qu’en réalité, machines et humains se côtoieront plus qu’ils ne se remplaceront pour prendre en charge la relation client. Et en somme, ça ne sera pas si différent que ça d’aujourd’hui où déjà une partie des traitements sont automatisés par email ou par chat.

En tout cas, bravo à Google pour cet exploit technologique ! Et attendons de voir ce que vont répondre ses concurrents : Amazon, Apple, mais aussi les géants chinois (et pourquoi pas aussi les européens pour le peu qu’ils s’en donnent les moyens).

 

Bonne journée !

 

A lire, les explications de Google sur son blog :

Photo by Tyler Lastovich on Unsplash

Auteur
Olivier Sauvage
Olivier Sauvage

Olivier Sauvage également appelé CapitaineCommerce, est un expert e-commerce reconnu et spécialisé dans l'expérience utilisateur digital. Aujourd'hui, il intervient en tant que consultant pour les grands groupes internationaux de retail dans l'optimisation de tous leur canaux de communication digitale mais aussi en tant que conférencier pour les grands événements digitaux.