Blog

Retour aux articles

[ANALYSE UX/UI] Le nouvel Amazon Prime Video n’est-il qu’une pâle copie de Netflix ?

Partager

681

[ANALYSE UX/UI] Le nouvel Amazon Prime Video n’est-il qu’une pâle copie de Netflix ?

Ah, tiens, Amazon Prime Video vient d’annoncer, Ô surprise, la refonte complète de son interface. Une première depuis plus de 5 ans, pas inutile, alors que le service pâtissait d’une esthétique et d’une utilisabilité médiocre, et avait déjà un look ringard à sa sortie. Et, Ô surprise à nouveau, devinez quoi ? Le nouvel Amazon Prime Video ressemble à s’y méprendre à l’interface de Netflix. Étonnant, non ?

Eh bien, en fait, pas tant que ça… et ça me semble intéressant de comprendre pourquoi 🙂

Présentation de la nouvelle interface par l’équipe d’Amazon Prime Video

Pas un simple copier-coller

Tout d’abord, il faut bien se l’imaginer, même si la nouvelle interface d’Amazon Prime Video ressemble effectivement beaucoup à celle de Netflix, il ne s’agit pas d’un simple copier-coller, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Mais, en réalité, il s’agit bien du fruit d’un travail de plus de 18 mois d’études et de recherche (et notamment, de nombreux tests utilisateurs comme nous en menons tous les jours chez WEX).

Pour en savoir plus sur notre méthodologie des tests utilisateurs cliquez ici 👈

Mais alors, me direz-vous, pourquoi passer 18 mois à faire des études pour refaire presqu’exactement l’interface de Netflix ? Amazon aurait-elle de l’argent à perdre ? (peut-être, mais ça n’est pas la raison)

En réalité, il s’agit d’une question liée aux habitudes… celles des utilisateurs de Netflix d’abord, et celles, en général, de tous les utilisateurs de plateforme de streaming.

Franchir le mur des habitudes

Amazon n’est pas folle. Et sait très bien que refondre un site passe par une certaine prudence. Quand on veut tout changer… paradoxalement, mieux vaut ne pas tout changer. SNCF Connect s’en souvient encore ^^

Et, en réalité, quand on veut tout changer, mieux vaut se baser sur ce qui existe déjà et notamment les bonnes habitudes des utilisateurs, même de ceux qui sont chez les concurrents. C’est un phénomène bien connu des UX designers. Quelle que soit la qualité de l’ergonomie d’une interface, ce qui compte avant tout, ce sont les habitudes que s’y sont forgées les utilisateurs. Elle peut ne pas être ce qui se fait de mieux… si les gens l’utilisent, Il vaut mieux s’inspirer de leurs habitudes, justement, pour ne pas les bousculer.

Et quand il s’agit de refondre un site sur un service dont les similarités sont grandes avec un autre service, il s’avère bien plus prudent de reprendre ces habitudes, plutôt que, encore une fois, d’essayer de les défier.

Et c’est exactement ce qu’Amazon a fait.

Et d’ailleurs, une autre explication vient se superposer à celle là.

Le patron de la refonte d’Amazon Prime Video n’est autre que celui qui avait mené celle de Hulu (un autre acteur du streaming) en 2017 et qui avait dû reculer sous la pression de ses utilisateurs à cause, justement, de changements trop drastiques…

Prime Video Interface
Aperçu de la nouvelle interface Prime Video

Un éclairage intéressant

C’est toujours la même histoire… et ça nous donne un éclairage assez intéressant sur la problématique des refontes. De manière peut être un peu désespérante, l’UX n’est pas un métier qui favorise l’audace quand il s’agit de faire évoluer des sites ou des apps à fort trafic.

Au contraire, il s’agit, avec un art consommé, d’apprendre à s’adapter à ses utilisateurs, en injectant, certes de la nouveauté dans une interface, tout en ne faisant pas changer d’habitudes ces mêmes utilisateurs. Et c’est exactement ce qu’a fait Amazon Prime Video… tout changer, en s’inspirant de ce qui existait déjà pour minimiser le risque du changement… copier sans copier… je l’avoue, c’est un peu paradoxal.

Maintenant, Amazon aurait-il pu s’épargner ce travail d’étude de 18 mois ?

Non, car ses équipes avaient besoin de s’approprier le sujet, mais aussi et surtout de vérifier que ce qu’il y avait sur Netflix fonctionnait aussi bien que ça en avait l’air. Car, si à première vue, l’interface de Netflix est plus séduisante… rien ne dit qu’elle est plus fonctionnelle, et plus utilisable qu’une autre… et ça, personne ne peut le savoir, à moins de faire des tests utilisateurs.

Alors, quand vous ferez votre prochaine refonte de site, pensez à cet article… Et dites-vous bien que si vous voulez qu’elle soit une réussite, vous ne devrez pas vous jeter tête baissée, soit dans la copie, soit dans l’innovation totale, mais que vous aurez bien besoin d’en passer par une phase d’étude, pour pouvoir proposer l’expérience, en réalité, la plus adaptée à vos futurs utilisateurs, ainsi qu’à vos utilisateurs actuels.

Pour en savoir plus sur notre méthodologie de refonte UX/UI cliquez ici 👈

(Plus de détails sur la refonte sur le site The Verge)



Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez notre actualité et plus de contenus sur l’expérience utilisateur.  😉


Auteur
Olivier Sauvage
Olivier Sauvage

Olivier Sauvage également appelé CapitaineCommerce, est un expert e-commerce reconnu et spécialisé dans l'expérience utilisateur digital. Aujourd'hui, il intervient en tant que consultant pour les grands groupes internationaux de retail dans l'optimisation de tous leur canaux de communication digitale mais aussi en tant que conférencier pour les grands événements digitaux.