Blog

Retour aux articles

UX : 5 choses que vous ne devez plus faire en 2019

Partager

5184

UX : 5 choses que vous ne devez plus faire en 2019

L’UX (user experience, l’expérience utilisateur) fut sans doute un des termes les plus à la mode en 2018 dans le digital. Recouvrant plusieurs réalités, sa définition exacte parait quelque peu obscure. Et je ne vais pas vous faire l’affront ici de me lancer dans des explications qui risqueraient d’être longues et confuses.

 

A l’inverse de cela, je vous propose de vous dire ce que n’est pas l’UX. Ou plutôt de vous prévenir contre les fausses idées sur ce qu’elle est. En 2019, il y a encore bien des idées reçues et il n’est jamais trop tard pour les balayer joyeusement du revers de la main !

 

En 2019, ne faites plus tester votre site par votre grand-mère ou votre collègue de bureau

 

Il est désormais admis et indispensable même de faire tester un site ou une application avant de la mettre sur le marché. Et quand je dis tester, c’est avec de vrais utilisateurs, neutres, sélectionnés parmi un panel proche de votre cible client et selon un protocole rigoureux que seuls des experts UX peuvent mettre en oeuvre.

 

Oubliez les tests conduits à la va vite sur le coin d’un bureau avec les collègues de l’étage, ou avec le stagiaire de la compta, ou bien encore avec votre grand-mère, qui parce qu’elle est impotente, fera une très bonne représentante de la cible senior de 50 à 85 ans ! Tester en amateur n’est pas tester et s’improviser UX Researcher est à peu près aussi périlleux que de s’improviser pilote d’hélicoptère. Alors, pour ne pas crasher votre belle application aux yeux du monde entier, renseignez-vous un peu avant de faire vous même des tests.

 

Cet article vous est présenté par Wexperience, l’agence d’ergonomie digitale. Pour en savoir plus sur nos prestations, cliquez ici

 

En 2019, ne confondez plus design graphique et UX design

design-graphique

 

Non ! L’UX, ce n’est pas QUE concevoir des interfaces. Et ce n’est pas parce que Jean-Michel, votre DA, fait du web depuis 30 ans qu’il est un bon UX designer.

 

L’UX est un métier avec des connaissances théoriques (lois de la Gestalt, critères de Bastien et Scapin, et j’en passe et bien d’autres encore), une nécessaire et indispensable expérience du terrain, et surtout une capacité à comprendre et à fédérer tous les acteurs d’un projet autour d’un produit. L’UX ne consiste pas qu’à dessiner des plans de site ou d’appli, mais à créer des interactions, des expériences, et à rendre efficients vos interfaces pour remplir des objectifs commerciaux. Au milieu de cela, le design graphique n’est qu’une mince pellicule de savoir-faire dont le seul but est de faire coller votre plateforme de marque d’un point de vue esthétique à des interactions très complexes.

En 2019, ne parlez plus de la règle des 3 clics

En 2018, je pensais que plus personne ne me parlerai jamais de cette règle. Et pourtant, ça m’est encore arrivé il y a un moins d’un mois.

 

Disons-le une fois pour toute. En ergonomie (en UX, comme vous préférez), il n’y a pas de règles des 3 clics. C’est, tout au plus, un concept marketing. Au pire, une escroquerie. Même sur Amazon et son bouton en 1 clic, il vous faut plus que 3 clics pour passer une commande.

 

En design d’expérience, ce n’est pas le nombre de clics qui compte, c’est le vécu de l’utilisateur. S’il fait 1000 clics pour arriver à son but et qu’il l’a fait avec grand plaisir, alors votre objectif est rempli ! C’est le but premier de l’UX : la satisfaction utilisateur !

 

En 2019, arrêtez de croire que les jeunes sont rapides et efficaces et les vieux, lents et mous

Ne préjugez pas de vos utilisateurs ! Si vous créez une app pour une cible jeune, ne vous méprenez pas ! Testez la avec un panel bien représentatif. Si vous vous adressez à une cible senior, faites pareil ! Ne concevez plus vos interfaces à coup de clichés, mais bien à partir d’observations. Car ce que vous pensez de vos utilisateurs s’avère souvent faux (et nous sommes, malgré notre expertise, les premiers à l’avouer). Les humains sont ainsi faits qu’ils sont imprévisibles et toujours surprenant. Il n’est donc jamais possible de concevoir une application sans les observer. En UX, il n’y a pas un projet qui puisse être mené sans test utilisateurs. Ou alors, vos utilisateurs sont des robots ! 🙂

 

En 2019, ne copiez plus vos concurrents

Copier, ce n’est pas les chinois qui diront le contraire, permet du gagner du temps. Si ce précepte est vrai dans beaucoup de domaines, il l’est beaucoup moins en UX.

 

Certes, avec le digital, il est facile de copier plus que dans n’importe quel autre domaine. Mais pas en le faisant de manière idiote. Il y a beaucoup de raisons à cela, mais la principale est que copier sans expertise et sans comprendre les tenants et aboutissants d’une interface peut vous mener à des grosses erreurs. D’abord, parce que rien ne vous dit que l’ergonomie que vous copiez est bonne. Ensuite, parce qu’en e-commerce, comme dans tous les domaines du digital, rien n’est jamais pareil d’un acteur à l’autre. Il y a toujours des ajustements à faire. Et des qu’il y a des ajustements, il vous faut des experts pour le faire.

 

Article à lire sur le sujet : Ergonomie d’un site : pourquoi copier vos concurrents peut être une (très) mauvaise idée

 

Cet article vous est présenté par Wexperience, l’agence d’ergonomie digitale. Pour en savoir plus sur nos prestations, cliquez ici

 

Conclusion

Vous me direz que je ne suis pas neutre dans l’affaire. Que mon métier est de vendre de l’UX et que j’ai intérêt à vous convaincre. Mais vous auriez tort. Cela fait plus de 10 ans que je m’occupe d’évangéliser sur l’UX. J’ai écrit beaucoup d’articles sur le sujet. Et je fais partie du bureau de la principale association française des professionnels de l’UX. Je connais bien mon marché et mes clients. Et je sais aussi le temps et l’énergie que l’on perd parfois à réexpliquer des concepts simples qui sont en application depuis longtemps aux Etats-Unis

 



Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez notre actualité et plus de contenus sur l’expérience utilisateur.  😉


Auteur
Olivier Sauvage
Olivier Sauvage

Olivier Sauvage également appelé CapitaineCommerce, est un expert e-commerce reconnu et spécialisé dans l'expérience utilisateur digital. Aujourd'hui, il intervient en tant que consultant pour les grands groupes internationaux de retail dans l'optimisation de tous leur canaux de communication digitale mais aussi en tant que conférencier pour les grands événements digitaux.