Blog

Retour aux articles

6 conseils pour réussir une mise en production sans perdre du trafic

Partager

1024

6 conseils pour réussir une mise en production sans perdre du trafic

Toute mise en production est un risque

Toute nouvelle version d’une app ou d’un site web contient en soi le risque d’un phénomène de rejet des utilisateurs. Pour s’en rendre compte, il suffit de lire les commentaires sur les réseaux sociaux qui accompagnent chaque changement. La plupart du temps, c’est pour se plaindre de la nouvelle version. (voir encore récemment l’aventure arrivée à Snapchat, mais aussi à Instagram, lors d’une brève apparition d’une navigation horizontale au lieu de verticale).

 

Malheureusement, devant ces vives réactions des internautes, la réponse apportée par les équipes en charge de la production est la panique et un vif retour en arrière. Perte de temps et d’argent. Et dégradation de l’image de marque.

 

Mais pour autant, faut-il réagir à vif ? Ou prendre le recul nécessaire pour bien analyser la situation ?

Les réseaux sociaux ne font pas la loi

Lorsque vous mettez une nouvelle version en ligne, inévitablement des commentaires apparaîtront sur les réseaux sociaux. Et généralement, ils seront négatifs. Mais, première règle : ne paniquez pas ! Et prenez du recul ! Les commentaires parfois violents ne doivent pas vous faire revenir en arrière.

 

Capture d’écran de retour négatif sur Twitter suite à la mise à jour Instagram
  • Ils ne sont pas forcément représentatifs de l’ensemble de vos utilisateurs
  • Les commentaires négatifs sont toujours la première réaction. Ils ne durent jamais.
  • Surveillez vos statistiques de fréquentation. Elles sont plus représentatives de la réalité que les commentaires négatifs
  • Et corrélativement, ne vous trompez pas de critères de mesure.

Le mot de notre experte : Julie Rosier de Digitaleez :

 

“Une baisse d’un taux de transfo n’est pas forcément synonyme d’une mauvaise performance. Pour bien mesurer les résultats d’une optimisation ou d’une évolution, il faut mesurer plusieurs paramètres. Et plus encore, il faut intégrer aux indicateurs digitaux, les indicateurs hors web : taux de retour pour le e-commerce, pourcentage de transfo des leads dans un service en Saas. Une baisse de taux de transformation peut simplement indiquer une meilleure qualité de la transformation”

 

Cet article vous est présenté par Wexperience, l’agence d’ergonomie digitale. Pour en savoir plus sur nos prestations, cliquez ici

 

6 conseils pour limiter les risques d’une mise en production

L’erreur est humaine, mais il vaut mieux quand même l’éviter. Voici quelques conseils pour vous aider à mieux réussir vos mises en production.

1 – Testez d’abord votre interface. Et plutôt deux fois qu’une !

Chez Wexperience, nous menons toujours un ou deux tests utilisateur en phase de conception. Cela nous aide à mieux détecter ce qui ne marche pas dans une interface, mais aussi ce qui marche ! Et c’est tout aussi important. Trop souvent, chez nos clients, la tendance à tout jeter à la poubelle prédomine en oubliant de garder les choses que les utilisateurs apprécient. Ne les décevez pas ainsi.

2 – Ne changez pas tout, ne soyez pas un révolutionnaire de l’UX

Les designers sont parfois tentés d’inventer de nouvelles interactions. C’est bien d’être créatif, mais cela peut être risqué. Le mieux, dans 90% des cas, est d’utiliser ce qui est prouvé comme efficace. Être disruptif est peut-être avant-gardiste ou héroïque, mais cela demande, en réalité, beaucoup d’investissements en recherche, que peu de sociétés possèdent. Alors, avant de réinventer la poudre, demandez-vous si le jeu en vaut bien la chandelle.

3 –  Testez sur un petit échantillon

Dans la mesure du possible, AB testez votre nouvelle version. Cela n’est parfois pas simple à cause de certaines contraintes techniques, mais si c’est possible, il faut le faire. Et sur des petits échantillons de trafic (moins de 10%, par exemple). N’hésitez pas non plus à tester plusieurs versions sur différents segments de visiteurs : les habitués, les nouveaux visiteurs, etc. Attention, toutefois à l’interprétation des résultats. Nous l’avons dit, ils ne sont pas toujours lisibles au premier coup d’oeil et méritent souvent du temps et de l’approfondissement.

4 – Faites participer vos utilisateurs à la conception

Il n’est jamais trop tard pour revenir en arrière ou pour s’adapter. Notez les réactions de vos visiteurs sur les réseaux sociaux ou d’autres canaux de communication. Et n’hésitez pas à les étudier. Parfois, la bonne idée viendra de votre public. Et un correctif simple pourra tout remettre en ordre.

5 – Accompagnez

Tout changement mérite des explications. C’est pourquoi lorsque vous produisez une nouvelle interface, il peut être utile d’y ajouter des textes ou des images d’aide (souvent sous forme de bulles narratives). Les internautes audacieux les désactiveront immédiatement, mais beaucoup les liront et apprécieront que vous leur indiquiez ce que vous avez changé, pourquoi vous l’avez changé et pour quel bénéfice pour eux.

 

Il ne faut donc pas oublier cette notion de courbe d’apprentissage.

 

6 – Prévoyez un rollback complet

Il faut en tout prendre des précautions afin d’éviter au maximum les difficultés. Ainsi,  prévoir l’annulation de l’ensemble des requêtes que l’on vient de réaliser en cas de grandes difficultés fait également partie des bonnes pratiques de mise en production.

 

Cette méthode implique une gestion de versioning et un minimum d’automatisation côté IT. Procédé également appelé “Intégration continue”

 

Et le SEO / ASO* ?

Bien sûr, tout changement peut avoir un impact sur le référencement et le positionnement. Aussi, quelque soit votre projet de refonte ou d’optimisation, prenez toujours bien soin d’intégrer au projet un spécialiste SEO/ASO qui garantira la bonne continuité du référencement naturel à partir de la mise en production de la nouvelle version.

 

*Le référencement des applications mobiles est désigné par l’acronyme ASO (App Store Optimisation). Il est englobé dans le terme référencement mobile.

 

Cet article vous est présenté par Wexperience, l’agence d’ergonomie digitale. Pour en savoir plus sur nos prestations, cliquez ici

 

Conclusion

Comme pour tout ce qui touche à l’humain et aux habitudes, le changement est difficile. Un changement trop brusque peut se traduire par une perte de chiffre d’affaire immédiate. Un changement trop léger, par un bénéfice trop petit. Dans tous les cas, il faut savoir trouver le bon dosage. Et cela passe par plusieurs principes :

  • Se fixer des objectifs clairs et mesurables
  • Tester avant de mettre en production
  • Ecouter ses clients en permanence
  • Ne jamais paniquer !

A bientôt !



Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez notre actualité et plus de contenus sur l’expérience utilisateur.  😉


Auteur
Olivier Sauvage
Olivier Sauvage

Olivier Sauvage également appelé CapitaineCommerce, est un expert e-commerce reconnu et spécialisé dans l'expérience utilisateur digital. Aujourd'hui, il intervient en tant que consultant pour les grands groupes internationaux de retail dans l'optimisation de tous leur canaux de communication digitale mais aussi en tant que conférencier pour les grands événements digitaux.