Blog

Retour aux articles

Comment tester votre lisibilité ?

Partager

Catégories

2560

Comment tester votre lisibilité ?

Qu’est-ce que la lisibilité ? 

La lisibilité représente la facilité avec laquelle un utilisateur peut non seulement lire un texte, mais aussi le comprendre. Et il semble que ce point important qu’est la lisibilité soit parfois négligé dans l’expérience utilisateur. En effet, rares sont les tests utilisateurs qui vérifient si le choix de la typographie aide ou dérange l’utilisateur lors de sa navigation sur une interface.

Pour remédier à cela, nous allons vous livrer aujourd’hui quelques conseils sur comment tester la lisibilité de votre interface. Si vous concevez également un design destiné à l’impression, ne partez pas si vite, cet article peut vous être utile !

Quels contenus tirent profit des tests de lisibilité ? 

Les tests de lisibilité sont très utiles pour les équipes qui créent des produits à destination des utilisateurs qui interagissent non pas en cliquant ou en tapant sur l’interface mais en lisant les textes.

Il peut s’agir de : 

  • Blogs
  • Pages d’accueil
  • Sites de médias numériques (journaux, magazines, etc)
  • Sites d’assistance à la clientèle comme les FAQ
  • Pages de commentaires clients
  • Pages produits

Quelle est la raison principale de ces tests ?

Depuis l’invention de l’écriture, les hommes essaient de créer des règles d’or permettant de rendre un texte plus lisible. Les scripteurs, les graveurs puis désormais les concepteurs de sites internet s’efforcent d’établir le rapport entre la taille du texte et la hauteur des lignes selon le nombre d’or. Les typographes ont fait d’énormes efforts pour optimiser le crénage et se sont échinés à concevoir la police de caractère la plus lisible possible.

Cependant, de nos jours, compte tenu de la diversité de taille à disposition et de ratios, il est impossible d’établir une règle universelle sur les proportions typographiques permettant d’obtenir une lisibilité parfaite. La solution que nous vous proposons est de tester la lisibilité d’une police associée à une marque, c’est-à-dire d’une police qui se veut  singulière.

Qu’est-ce qui influence la lisibilité d’un texte ? 

Outre le choix de la police, plusieurs facteurs peuvent améliorer ou diminuer la lisibilité d’un texte. Parmi eux, on retrouve : 

  • Le graisse de la police (normal, bold, lighter)
  • La taille de la police 
  • La largeur de ligne
  • La longueur des lignes de texte
  • La couleur du texte
  • La justification du texte
  • L’usage des majuscules et des minuscules

Bien entendu, le contenu lui-même influence également la lisibilité d’un texte. 

Préparer votre design pour ces tests

Lors d’un test de lisibilité, il est important de présenter différentes versions de votre mise en page, en ajustant une variable à la fois.

Par exemple, lors de la conception d’une landing page, vous désirez savoir s’il est préférable d’utiliser la police Roboto ou alors Montserrat. Pour tester la lisibilité de votre landing page, il est alors nécessaire de préparer deux versions : une mise en page avec la police Roboto et une autre avec la police Montserrat. 

Définir vos indicateurs à succès

Ce qui prouve la lisibilité d’un texte est sa compréhension. Pour que les utilisateurs comprennent parfaitement de quoi un texte retourne, il est important de définir le message à faire passer, et donc de mettre en exergue certains mots clés de votre paragraphe principal. Prenons l’exemple ci-dessous : 

Les messages clés que les gens sont censés comprendre à partir de ce texte sont les suivants :

  • Que la série de webinars est dédiée aux assurances et mutuelles
  • Que cette série comportera 5 webinars
  • Que le 1er webinar se déroule le 31 mars à 11h
  • Que le sujet du 1er webinar est la construction des landing pages

Les mots clés à mettre en avant dans le texte sont donc : 

  • assurances
  • mutuelles
  • construction landing pages
  • 31 mars à 11h
  • 5 webinars

La méthode à suivre

Vous pouvez proposer à vos utilisateurs une version simplifiée du test de lisibilité. Cette version consiste à laisser l’utilisateur interagir avec le texte que vous souhaitez durant 10 secondes pour ensuite recueillir ses premières impressions. Pendant ce court laps de temps, l’utilisateur devra retenir le maximum d’informations, pour répondre correctement aux questions que vous lui poserez. Avant d’effectuer ce test, il est important de donner à l’utilisateur quelques instructions générales sans utiliser les mots qui apparaissent dans le texte. 

Vous pouvez poser à l’utilisateur les questions suivantes : 

  • De quel sujet va traiter le premier webinar ?
  • Quelle est la date de ce premier webinar ?
  • De combien de webinar se compose la série ? 
  • A quel(s) secteur(s) sont dédiés ces webinars ?

Vous pouvez bien évidemment modifier vos questions comme vous le souhaitez, de manière à ne pas donner des indices explicites. Veillez également à ne pas poser des questions fermées, cela permettra à l’utilisateur de donner le plus d’informations possibles et de formuler les réponses avec ses propres mots. 

Interprétation

Le nombre de mots clés que vous avez choisi permet d’indiquer la note finale de l’utilisateur, dans la mesure où un mot est égal à un point. Les utilisateurs qui participent au test ont la possibilité de proposer des mots synonymes, qui valent également un point. 

Et ensuite ?

Afin de vérifier correctement quelle version de texte proposée est la plus compréhensible et lisible par l’utilisateur, il est important d’effectuer ces tests dans des conditions similaires d’un groupe à un autre. En effet, les opinions des utilisateurs mais également le contexte peuvent jouer un rôle important. Si les utilisateurs effectuent par exemple un test après l’heure du déjeuner, il est très probable qu’ils soient plus concentrés car ils ont déjà mangé, et se sentent moins pressés. 

Qui recruter et combien de personnes ? 

Afin d’alléger le travail quotidien, il est préférable de ne pas procéder à des recrutements de groupes d’utilisateurs trop chargés. Le nombre de participants conseillé est de cinq personnes. Limiter le nombre de participants permet de se focaliser sur chacun d’entre eux, de prendre le temps d’analyser leurs réponses et comportements. Aussi, n’importe quelle personne sachant lire peut effectuer ces tests de lisibilité, ce qui rend le recrutement assez simple. 

Derniers conseils

Si les résultats obtenus aux tests effectués par les utilisateurs ne sont pas parfaits, il est important d’expérimenter ces tests avec des facteurs autres que la taille de la police de caractère. La hauteur des lignes ou la longueur des colonnes peuvent, par exemple,  être des facteurs à prendre en compte lors de tests de lisibilité. 

Pour des projets plus importants, il est bien sûr préférable de réaliser des tests de lisibilité avec des outils plus formels, mais cette méthode simplifiée a pour avantage de faire gagner du temps et de l’argent. Elle s’adapte parfaitement à l’intégration de processus agile !

Via UX Collective : How to test readability.



Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez notre actualité et plus de contenus sur l’expérience utilisateur.  😉


Auteur
Capitaine Commerce
Capitaine Commerce

Capitaine Commerce est un super héros du Web ! Après quelques années de vadrouille dans la galaxie du Web, il dépose ses collants verts sur la planète Wexperience ! Sa nouvelle mission : vous tenir informé des dernières actualités, des évènements et des articles de blog de votre agence UX préférée !