Blog

Retour aux articles

L’UX mobile en 2023 en France : pire ou mieux ?

Partager

1024

L’UX mobile en 2023 en France : pire ou mieux ?

Le premier iPhone apparu en 2006, le chemin jusqu’à aujourd’hui a été long, mais il est désormais possible de mieux se rendre compte des usages sur mobile et des tendances qui président à l’expérience utilisateur sur le terminal favori du monde entier. Dans cet article, nous allons voir, grâce à un compte-rendu de l’agence Nielsen, aux Etats-Unis, quel est l’état de l’art de l’UX mobile en 2023. Mais pour commencer, quelques chiffres pour vous rappeler l’importance du mobile dans nos vies.

Femme faisant ses courses avec un téléphone mobile

Le temps passé sur mobile dans le monde excède 4h/jour

👉 En moyenne, dans le monde, on passe 4h48 sur son mobile.

👉 92,5% utilisent des apps et seulement 7,5% un navigateur.

👉 60,1% des achats se font sur mobile

👉 On y passe 6,7% de temps en plus qu’en 2022.

En France, les 15-24 ans passent 3h53/jour sur mobile

👉 On passe 2h26/jour sur Internet dont les 2/3 du temps sur mobile.

👉 Les 15-24 ans y passent 3h53/ jour, tandis que les plus de 50 ans, c’est 2h30 (+31% par rapport à 2022)

Quelles sont les apps les plus utilisés en France ?

  • Whatsapp
  • Facebook
  • Messenger
  • Instagram
  • Tousanticovid
  • Snapshat
  • Waze
  • Netflix
  • Amazon
  • Tiktok

Etat de l’art mobile selon l’agence UX américaine Nielsen

Pour réaliser son étude de l’UX mobile en 2023, Nielsen a réalisé des tests utilisateurs sur 60 sites avec 19 participants. Cela semble peu, mais est néanmoins suffisant pour dresser un état des lieux de l’UX mobile en 2023.

Il en ressort 2 conclusions :

  • Nous sommes arrivés à une période de maturité où l’UX des sites et des apps est généralement bonne.
  • On peut désormais quasiment tout faire sur mobile

7 constats de l’UX mobile en 2023

1 – Standardisation du design

Tout comme nous l’avons constaté de notre côté, Nielsen note que le design des sites se standardise au fur et à mesure du temps. La plupart finissent par se ressembler pour des raisons évidentes d’efficacité. Si tous les sites se ressemblent, la courbe d’apprentissage pour les utiliser devient quasiment nulle et les utilisateurs de sites peuvent les utiliser aussi facilement les uns que les autres.

Autre constatation : la convergence du design des apps et des sites. Là encore, la raison est évidente. Pour diminuer encore la courbe d’apprentissage, les différences entre les deux s’estompent afin que les utilisateurs passent d’une app à un site de manière transparente.

Grand contributeur à cet état de fait, les WPA, apps webs qui ont l’apparence d’une app et qui permettent de ne programmer qu’un site/app quelque soit l’usage site ou app.

👉 Lire notre article sur le sujet : Vers la fin des applications mobiles ?

2 – Convergence des plateformes

Même entre les deux mondes, iOS et Android, la convergence de l’UX mobile en 2023 s’effectue. Les gestes et les design patterns sur mobile se ressemblent de plus en plus entre les deux environnement ultra-prédominants du mobile. Si bien qu’il devient de plus en plus facile de passer de l’un à l’autre pour n’importe quel utilisateur.

Exemples :

  • Le swipe vers la gauche pour revenir en arrière
  • L’abandon du 3D Touch d’Apple au profit du “long press”

3 – La victoire du responsive

Même s’il arrive parfois, dans un recoin du Web, de tomber sur un site non responsive, aujourd’hui, la plupart des sites sont responsives. Il était temps et c’est désormais le minimum vital qu’attendent les utilisateurs pour aller chez vous.

4 – Rapprochement des UI des apps et du Web

Déjà évoqué plus haut, les PWA, grâce à leurs fonctionnalités qui permettent de reproduire avec du HTML les possibilités du mobiles, permettent d’offrir à peu près la même expérience.

Mais, de manière plus générale, Nielsen constate que les sites développent désormais des apps aussi proche que possible de l’UI du Web et vice-versa. Là encore dans un soucis de convergence et d’économie. Convergence pour les utilisateurs, économie pour les entreprises qui consacrent moins de budget au design en le mutualisant entre les différents supports.

La généralisation des design systems n’est pas pour rien dans cette évolution et y contribue même conséquemment !

👉 Lire notre article sur les design system : Comment le Design System peut vous apporter bonheur, santé et prospérité !!

5 – Amélioration du problème identifiant/mot de passe

Une de sept plaies du Web sont les identifiants/mot de passe sur mobile. On a tous connu ça et nous avons tous pesté au moins une fois contre les problèmes de saisie de mot de passe ou d’identifiant perdu.

Ces problèmes sont vraiment en voie de disparition grâce à plusieurs évolutions.

La généralisation (aux US, en tout cas) des compte sans mot de passe utilisant ce qu’on appelle un lien magique ou un One time password. Il semble néanmoins que cette pratique ne se répande pas en France. Frilosité des utilisateurs ? Appréhension pour leur sécurité ?

Mais ça n’est pas tout. Les grands changements sont plutôt dans le système lui même, avec, par exemple, la généralisation des gestionnaire de mots de passe, qu’ils soient intégrés au système, au navigateur (Chrome, par exemple) ou par un logiciel externe.

Mieux encore, l’arrivée des Passkeys sur iOS où la notion même d’identifiant/mot de passe va totalement disparaître. Attendons de voir ce que cela va donner sur les sites webs français.

6 – Une meilleure adaptation des interfaces aux petits écrans

Après la course effrénée aux grands écrans, les petits écrans reviennent désormais en grâce et obligent les UI designers à des contorsions digne d’un Houdini. Car il s’agit de caser un maximum d’information dans un espace allant diminuant. Solution : faire disparaître le “chrome”, terme américain qui désigne tous les éléments d’interface fonctionnels : boutons de navigation, de menu, etc.

7 – Le fléau des “overlays”

Autre domaine de lutte, celui des popins de page, de tous ces insupportables écrans interstitiels (overlays) de cookie, de demande d’autorisation de notification, d’abonnement à la newsletter, de chatbot, et même de pages internes, qui, non seulement dégradent l’expérience (c’est un des critères négatifs des core web vitals de Google, lire notre article sur le sujet) en “agressant” l’utilisateur, mais aussi en complexifiant sa navigation.

👉 Relire : Tout ce que vous voulez savoir sur les Core Web Vitals et que vous n’avez jamais osé demander !

Conclusion

Le mobile est bien devenu l’outil principal d’accès au Web en 2023. Il s’est non seulement démocratisé, mais également standardisé et les interfaces tendent à devenir semblable les unes aux autres. C’est une bonne chose pour les utilisateurs et cela montre la nécessité pour les entreprises d’offrir des expériences de navigation les plus standardisées, cela sans y perdre son âme, en parvenant à mettre en avant son branding, son image de marque, et à offrir une expérience qui marque.

Wexperience peut vous accompagner sur ces sujets. En 2023, nous avons testé et optimisé plus de 35 sites et applications. N’hésitez pas à faire appel à nous !


Lire l’article de Nielsen : The State of Mobile User Experience



Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez notre actualité et plus de contenus sur l’expérience utilisateur.  😉


Auteur
Olivier Sauvage
Olivier Sauvage

Salut ! Cet article vous a plu ou vous a appris quelque chose ? Tant mieux ! Et si je puis vous être utile en quoique ce soit, n'hésitez pas à me demander conseil. Je suis toujours à votre dispo pour vous aider ! Excellente journée !