Blog

Retour aux articles

ChatGPT, le perroquet adroit, mais pas intelligent du tout, du tout

Partager

1024

ChatGPT, le perroquet adroit, mais pas intelligent du tout, du tout

Perroquet bleu avec un chapeau
Descriptif d'une perceuse sans fil par chatGPT
Un descriptif produit dans chatGPT… beaucoup moins précis et intéressant que celle de n’importe quel site de bricolage. Alors ? Quel intérêt ?

ChatGPT n’est pas magique et je vois beaucoup trop d’articles expliquer que grâce à chatGPT on pourra faire des descriptions de produits, faire des briefs d’agence ou bien écrire des articles complets pour le SEO. Etcetera, etcetera !

Comme beaucoup, après l’avoir essayé, j’ai été bluffé par sa capacité à écrire du texte en bon français, gramaticalement bien construit, sans faute d’orthographe 😉, et avec, souvent, beaucoup de détails et d’informations.

Whouah ! me suis-écrié. Voilà un truc qui va changer bien des choses.

Et puis, peu à peu, le désenchantement est arrivé.

ChatGPT commet beaucoup d’erreurs. Elles sont non apparentes pour peu qu’on y prête pas attention, mais elles sont réelles.

ChatGPT n’est pas capable de rentrer dans un brief précis.

Et pour cause, chatGPT ne comprend rien à ce qu’il fait.

C’est un algorithme probabiliste qui enchaîne les mots, les phrases, les paragraphes sans aucune notion de sens. Il écrit des choses sans savoir au début ce qu’il va écrire à la fin. Il ne fait qu’empiler des morceaux de phrases qui, de manière statistique, s’enchaînent bien ensemble… mais sans savoir si l’enchaînement produira quelque chose de juste, ayant du sens. Et surtout, sans savoir si l’information qu’il régurgite est vraie ou fausse (et sans aucun moyen, pour l’utilisateur, de le vérifier).

C’est une sorte de boîte noire magique, qui semble produire du sens, mais ne fait qu’en produire l’apparence.

C’est un perroquet très adroit, mais un perroquet quand même !

A l’instar de Midjourney, et que j’ai utilisé pour faire le perroquet qui illustre cet article, qui produit des images sans savoir la signification de ces images.

Un peu de bon sens, d’observation et d’essais permettent de s’en rendre compte assez facilement… et je dois dire que je suis un peu dépité.

Bien sûr, si je demande à chatGPT de décrire une perceuse (et ne me demandez pas pourquoi une perceuse) de manière générale, il y arrivera très facilement… mais si je lui demande de me décrire une perceuse en particulier, il commencera à commettre des erreurs.

Et d’ailleurs, cela n’aurait aucun sens de lui demander, puisque le vrai contenu, original, se trouve déjà quelque par sur le Web (et Google l’aura déjà retrouvé avant).

Beaucoup de gens prétendent avoir trouvé la lumière en ayant découvert chatGPT et déversent sur les réseaux sociaux de nombreux articles expliquant tout ce qu’on peut faire de miraculeux avec chatGPT pour gagner du temps.

Eh bien non !

ChatGPT ne vous fera pas gagner du temps. Et si, de plus, vous n’en comprenez pas le fonctionnement, il vous en fera perdre beaucoup, en plus de vous faire écrire des erreurs.

Avant de vous fier à ce qu’on vous dit sur chatGPT, faites vos propres expérimentations, apprenez à le comprendre, à comprendre comment il fonctionne, quelles erreurs il peut commettre… et surtout, vérifiez qu’il vous fait vraiment gagner du temps. S’il vous en faut plus pour le corriger que pour écrire ce que vous aviez à écrire au départ, ça n’est probablement pas une bonne utilisation.

Pour finir, ce court coup de gueule, je n’affirme pas avoir la prétention d’avoir tout compris à chatGPT, ni de savoir si c’est une bonne solution pour tel ou tel usage. Je n’ai absolument pas eu le temps de le faire. Mais quelques lectures d’articles, plus quelques essais m’ont permis de comprendre que si chatGPT semble pouvoir faire des choses extraordinaires, il vaut mieux s’en méfier et ne pas se fier aveuglément à ce qu’il promet.

Jusqu’à aujourd’hui, je n’ai pas vu un seul site ou application l’utiliser réellement en production. Certainement parce qu’il n’est pas si simple que cela à maîtriser et que son industrialisation pose non seulement des question de coût, mais aussi des questions d’organisation de la production.

Mes meilleurs conseils seraient, si vous me le demandiez :

  1. Expérimentez vous même l’outil, longuement, et soumettez-le à plusieurs tests de ce que vous voudriez faire vraiment en production
  2. Continuez à lire des articles sur le sujet et ne vous laissez pas berner par des titres prometteurs, ou surprometteurs, dont on sent que l’auteur n’a qu’une envie, c’est de se faire mousser
  3. Si vous avez envie d’aller plus loin, montez un véritable POC avec chatGPT et éprouvez-le en conditions réelles.
  4. Ne vous lancez pas tête baissée dans de la production avec chatGPT

Je vous souhaite une excellente journée !

PS : j’en profite pour faire ma pub… si vous voulez vraiment tester un truc avec chatGPT, faites donc appel à Wexperience. On pourra réfléchir ensemble à votre projet.



Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez notre actualité et plus de contenus sur l’expérience utilisateur.  😉


Auteur
Olivier Sauvage
Olivier Sauvage

Salut ! Cet article vous a plu ou vous a appris quelque chose ? Tant mieux ! Et si je puis vous être utile en quoique ce soit, n'hésitez pas à me demander conseil. Je suis toujours à votre dispo pour vous aider ! Excellente journée !