Blog

Retour aux articles

[UX du futur] Qui gagnera la course du vocal ?

Partager

840

[UX du futur] Qui gagnera la course du vocal ?

[Temps de lecture : 4min]

Cet article vous est présenté dans le cadre du Wex Day, l’événement du futur de l’expérience utilisateur qui aura lieu le 9 juin 2020 à Lille. Pour nous rejoindre, inscrivez-vous !

Intéressante statistique d’Amazon qui affirme désormais équiper 100 millions d’appareil avec son « OS vocal » : Alexa

Cela peut paraître énorme, mais il faut voir, en regard que Google annonce équiper plus de 1 milliard d’appareils avec son propre assistant vocal : Google Assistant.

Cela veut-il dire qu’Amazon a déjà définitivement perdu la course des assistants vocaux derrière les 2 géants que sont Google et Apple (dont Siri équipe tous les iPhone, qui doivent également se compter en milliards) ?

Le question vaut le coup, car ces chiffres masquent une réalité intéressante.

Alors qu’Amazon ne possède pas de parc de smartphones, les objets équipés d’Alexa qu’il propose sont achetés du fait que, justement, ils sont équipés d’un assistant vocal (Echo et 150 appareils de partenaires). Tandis que dans le cas de Google et d’Apple, il s’agit d’une installation par défaut qui ne motive pas l’achat.

Et ce premier constat en implique un autre, corrélé par les chiffres, l’engagement des utilisateurs d’Alexa est bien plus important que ceux de Google Assistant, Siri ou bien même Cortana, l’assistant de Microsoft. Ainsi, Amazon annonce que l’usage d’Alexa par utilisateur a doublé chaque année depuis sa création, générant des centaines de millions de requêtes par semaine. Des chiffres que n’égaleraient pas ses concurrents.

Enfin, troisième point, Amazon est le seul actuellement à vraiment pénétrer le domicile et l’automobile comme un nouveau point de contact avec le digital (signature lors du CES de 2020 d’un accord avec plusieurs constructeurs automobiles américains pour équiper leurs voitures d’Alexa, mais aussi avec le géant pétrolier Exxonmobile). Terrains que ses concurrents ont du mal à approcher. Mais ce n’est pas fini. Et même si les chiffres ne sont pas connus, il ne faut pas oublier qu’Amazon bénéficie aussi du parc mobile de ses concurrents grâce à son app Alexa. App dont l’intégration ne peut pas être aussi poussée que celles de ses concurrents, mais ce désavantage n’est pas si grand quand on connait le manque d’intégration des assistants vocaux natifs sur leurs propres OS.

Sans que l’on s’en rende bien compte, Amazon, avec Alexa, est en train de construire un portail d’entrée sur le digital, purement vocal, à travers des millions d’appareils connectés dans des lieux où les smartphones et les ordinateurs sont en position de faiblesse. À savoir, des instants ou des lieux ou utiliser son smartphone n’est pas pratique pour l’utilisateur : conduire un véhicule, faire la cuisine, etc…

Cet ensemble est en train de constituer un point d’entrée majeur sur le digital à l’instar de Google lorsqu’il est parvenu à devenir le point de passage obligé du Web. Et c’est bien la stratégie d’Amazon. Son objectif, d’après David Limp, Senior Vice President, est « Alexa Everywhere », à savoir : connecter notre environnement quotidien à son OS vocal, Alexa, pour le rendre immédiatement interactif et digital. Ce marché serait aujourd’hui sans réel leader et donc à prendre pour un acteur comme Amazon, pourtant petit poucet de la catégorie.

Cet article vous a botté ? Alors retrouvez-nous au Wex Day, le 9 juin 2020 pour encore plus d’expériences du futur ! Pour s’inscrire c’est par ici 👈

via Voicebot 



Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez notre actualité et plus de contenus sur l’expérience utilisateur.  😉


Auteur
Capitaine Commerce
Capitaine Commerce

Capitaine Commerce est un super héros du Web ! Après quelques années de vadrouille dans la galaxie du Web, il dépose ses collants verts sur la planète Wexperience ! Sa nouvelle mission : vous tenir informé des dernières actualités, des évènements et des articles de blog de votre agence UX préférée !